Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2018

CASVP Info

CASVP juin.JPG


CASVP : la pensée magique tient lieu de politique d’action !

La Direction décrète la réforme, la réorganisation  et comme par miracle tout devrait être long fleuve tranquille.

Mais, sauf erreur, seules les jeunes enfants vivent dans la pensée magique. Sinon, cela devient dangereux car la réalité, les agents le savent bien, est très différente :

Un logiciel ne remplace pas une présence humaine, décider du haut de sa montagne la réunification d’un service  sur un même site   - ainsi, par exemple, de l’accueil au SSP 18- suppose de vérifier  préalablement la faisabilité  en terme d’organisation et de conditions de travail (ex : sécurité des agents comme de parisien (ne)s accueilli (e)s) ;

Proclamer, à grand renfort de communication, la Solidarité, sans s’inquiéter des moyens,  en appelant toujours plus au volontariat  des agents, sans garantir respect et reconnaissance sociale, ne peut constituer durablement  une politique responsable de la « ressource humaine » : un discours n’est pas une pratique . Les mots doivent se vivre pour qu’il y ait sens !

images.png

Or, actuellement, ce qui fait problème au CASVP, c’est l’Inhumanité envers les agents : il serait pratique de pouvoir les déplacer d’un site à l’autre comme un  meuble, changer leur base de données, leur logiciel d’intervention etc. Au nom de l’enfant-roi CASVP qui décide qu’il faut ceci ou cela.

Des résistances s’organisent ici où là, des  solidarités tentent de vivre parmi les agents. Attention, Mesdames, Messieurs les Décideurs, à ne pas écouter les acteurs du réel que sont les agents, vous amenez à la résignation, à la démotivation, au mal-être et à la défaite du service public.

La CFDT réitère sa demande d’États Généraux du CASVP pour permettre à tous les agents de parler leur travail, de leur insatisfactions, leurs aspirations, de proposer leurs idées, d’être entendus et respectés.

La CFDT, syndicat réformateur, ne craint pas le changement, s’inquiétant davantage de l’immobilisme. Cependant, aujourd’hui, loin de la nécrose, c’est le tournis qui guette les services et les agents qui les font vivre.

La CFDT appelle la Direction du CASVP à faire preuve d’audace et de responsabilité, en s’ouvrant à la consultation et l’échange avec les agents, et en s’affrontant au vécu et conséquences (bonnes et moins bonnes) des réorganisations.

yes pop départ 2018.pngTélécharger le doc :

Écrire un commentaire