Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2018

CHSCT PARIS MUSÉES : ALERTE POUSSIÈRES DE BOIS

Capture poussières bois.PNG


Une nouvelle fois, le CHSCT de Paris Musées du mois d'avril 2018 s'est déroulé en l'absence de Bruno Julliard, premier adjoint à la maire de Paris, président du CHSCT de Paris Musées.

La CFDT de Paris Musées ne peut que déplorer cette pratique, qui nuit à la bonne marche du comité.

Au- delà du travail accompli par le Bureau de prévention des risques professionnels et l'administration de Paris Musées, il est essentiel que le politique se saisisse des problématiques du CHSCT.

En effet, à l'ordre du jour du Comité la "campagne de mesures de poussière de bois dans les menuiseries de Paris Musées", attirait tout particulièrement l'attention de la CFDT puisque les effets sur la santé sont non négligeables.

Notamment Les poussières de bois peuvent être à l'origine de cancers. Elles représentent la deuxième cause de cancers liés au travail.

Pour ces raisons, la CFDT a demandé l'application des principales mesures de prévention à prévoir par l'employeur.

Nous avons demandé :

  • l’évaluation des risques d’exposition aux poussières de bois (postes concernés, degré et durée d’exposition des personnels)
  • la réduction des émissions de poussières : captage à la source, dispositif intégré sur les machines et équipements portatifs, raccordement à un système d’aspiration entretenu…
  • la réduction du nombre de personnels exposés par l’isolement des postes polluants, l'encoffrement des machines, la restriction de l’accès aux zones à risque…
  • la réduction du niveau et de la durée d’exposition des personnels : rotation du personnel aux postes à risque, procédures de nettoyage par aspiration…
  • la formation et l'information les personnels exposés, y compris les salariés chargés de la maintenance ou du nettoyage
  • l'organisation d’un suivi individuel personnalisé des personnels exposés en lien avec la médecine préventive
  • le nettoyage régulier des vêtements de travail et la fourniture d'équipements de protection individuelle adaptés et entretenus
  • le contrôle tous les ans de l’efficacité du système de ventilation et de captage à la source et mettre à jour le dossier d'installation du système de ventilation 
  • de faire contrôler le respect de la valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP) par un organisme accrédité, au moins une fois par an.

 

Notre intervention a également porté sur le suivi médical a apporté aux agents et l'information que l'administration doit délivrée aux personnels exposés aux poussières de bois qui sont partis en retraite ou ceux qui prochainement vont l'être.

Aux regards de la gravité du sujet, la CFDT Paris Musées forte de son engagement auprès des personnels considère comme pré requis aux débats, la présence indispensable du premier adjoint à la Maire de Paris.

 

bas de page.PNG

Télécharger le document

Les commentaires sont fermés.