Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2016

Info DAC

Cfdt_O_RVB.jpg2015 année peu glorieuse pour les bibliothèques,10091327-le-meilleur-et-surtout-le-pire-de-facebook.jpg

2016 : rien ne change, tout empire !

 

1. La politique idéale et exemplaire de la DAC en matière de recrutement.

Ce bateau-là est une galère qui prend l'eau de toutes parts. La DAC continue de faire des recrutements au rabais qui dévalorisent les métiers des bibliothèques. La situation est préoccupante ces derniers mois des Conservateurs ont été remplacés par des Bibliothécaires, des Bibliothécaires par des ASBM à la tête des établissements.


Pour la CFDT c'est de la navigation à vue. La DAC demande toujours plus aux personnels, paie donc toujours moins par cegeneration_.jpg truchement, et sans état d’âme, alors que le régime indemnitaire de la filière « Bibliothèque » est un des plus pauvres à la Ville.

Il y a eu aussi plusieurs cas d’ « intérims » ou de vacances de postes de Direction de longue durée où de jeunes Conservateurs se sont retrouvés seul(e)s à la tête d'un établissement (exemple Melville), ainsi que des Bibliothécaires ou des ASBM (exemple Oscar Wilde); pour tout ce petit monde, surcharge de travail garantie!.

En 2015 toujours, plusieurs cas dans une CAP de Bibliothécaires où l’administration a proposé des postes à la nouvelle promotion de Bibliothécaires ENSSIB sans les proposer en interne au réseau avant, ce qui n’est pas légal.

2. La situation des effectifs à travers la médiathèque Marguerite Duras :

Depuis plusieurs mois le Bureau des Bibliothèques et le directeur de la DAC ont été alertés sur le manque d’effectifs dans les établissements comme par exemple à la Médiathèque Marguerite Duras.

L’établissement se trouve la tête sous l'eau depuis 10 mois.

“On croit que, lorsqu'une chose finit, une autre recommence tout de suite. Non. Entre les deux, c'est la pagaille.” (Hiroshima mon amour)…

mediatheque-marguerite-duras.jpg

L'équipe est actuellement réduite à 44 au lieu de 50 titulaires : postes vacants, arrêts maladie pour maladies graves.

Cette situation entraine des problèmes pour assurer l'ouverture au public dans de bonnes conditions en semaine et le dimanche. Les cadres « Bibliothécaires » s'organisent pour ne jamais laisser l'équipe sans cadre A et font donc des échanges de dimanches pour pallier les postes manquants dans l'équipe de Direction ; ils font aussi des heures supplémentaires pour être présents le soir pour fermer la bibliothèque et reviennent travailler le samedi quand c'est leur journée de récupération alors qu'ils travaillent le dimanche.

Il n'est pas normal d'en arriver là, d'autant plus qu'une délibération de la Ville garantit la présence de 50 titulaires afin de permettre une rotation du personnel le dimanche : 1 dimanche sur 5 de septembre à juin, soit 10 maximum dans l'année, et donc des groupes de 10 titulaires chaque dimanche.

Cette situation s'éternise et l'équipe se fatigue, certains collègues sont démotivés et veulent quitter Duras, voire le réseau, et la CFDT les comprend.

 

index.jpgPourquoi le Bureau des Bibliothèques ne fait rien ?

Différents leviers sont pourtant possibles car il y a toujours une bibliothèque fermée pour travaux dans le réseau, la CFDT s’interroge : pourquoi ne pas accélérer les remplacements, envoyer quelques collègues en renfort, ou embaucher des contractuels sur un temps limité ?

Combien d'autres bibliothèques dans le réseau souffrent de situations similaires, à l’heure où la Maire de Paris envisage une extension des ouvertures le dimanche ?

Télécharger le tract

Les commentaires sont fermés.