Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2015

CRECHES PARISIENNES LETTRE OUVERTE A LA MAIRE DE PARIS

Madame la Maire,

De tous les arrondissements des plaintes vous remontent des parents scandalisés par les fermetures des sections ou les réductions d’horaires.

Ces réductions de service public résultent d’un sous-effectif permanent depuis au moins un an. Sous-effectif dénoncé à maintes reprises par la CFDT à  la Direction de la DFPE ainsi qu’à  l’élue en charge de la petite enfance.


Ce sous-effectif est tel que même les absences longues et prévisibles ne sont plus remplacées (congés maternité et longue maladie etc..).

Les équipes sont évidemment, après les enfants et les parents, les premières impactées  par la surcharge de travail permanente. Cette surcharge conduit à un épuisement prévisible des professionnels et à des arrêts de maladie imprévisibles.

De plus, ce sont les responsables d’établissement qui sont en première ligne. Ces derniers(es) sont tenaillés(es) en permanence entre les exigences de sécurité des enfants (les accidents se multiplient) et des restrictions d’accueil pénalisant les parents.

Ouvrir et inaugurer des crèches, créer des places d’accueil est une ambition légitime. Fermer des sections, mettre en souffrance des équipes, en difficulté des responsables n’a pas de sens. Pour la CFDT c’est même inacceptable !

Plus grave et moins visible, transformer un accueil de qualité en « garderie » serait un retour en arrière tout à fait contradictoire avec votre affichage politique concernant la petite enfance

Madame la Maire, qu’elle est votre priorité ? Accueillir les prochain JO ou redonner la priorité à l’accueil des petits parisiens.

La CFDT vous demande de lancer un recrutement massif de professionnels et ceci de toute urgence.

Télécharger la lettre ouverte

Les commentaires sont fermés.