Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2014

CASVP la CFDT se préoccupe au quotidien des risques professionnels

attachés métiers.jpg

La CFDT a interpellée l’administration sur l’archaïsme de certains outils de travail, pouvant porter atteinte à la santé des agents en les mettant dans des situations pouvant présenter un risque d’accident imminent.

La CFDT dénonce sur ce point l’absence de concertation, comme par exemple lors de l’achat de nouveaux outils et matériels de travail.


Pour la CFDT atteindre dans la durée les objectifs d’amélioration de la qualité de vie au travail suppose de se poser la question de l’impact des solutions envisagées sur les personnes (en matière de santé, bien-être, développement professionnel). Cela suppose de faire des salariés et de leurs représentants des acteurs de la construction de ces solutions, au côté de l’administration.

 Construire la qualité de vie au travail

 Pour la CFDT, il faut :

  • faire de l’évolution de l’organisation du travail et du management la priorité de la conduite du changement,
  • favoriser par tous les moyens l’innovation participative.
  • enfin et surtout, se placer dans une perspective de long terme où les contraintes deviennent des opportunités de développement durable des personnes et des organisations !

 

La qualité de vie au travail ne se décrète pas, elle se construit. Grâce à l’action de la CFDT  l’administration a compris que si elle veut agir  pour prévenir les risques professionnels elle doit jouer la  carte de la concertation.

Pour la CFDT, deux conditions doivent être réunies pour une vraie dynamique d’amélioration des conditions de travail, un dialogue social qui se nourrit  de la volonté d’agir, et une volonté  managériale qui favorise la participation de tous selon son niveau et ses capacités...

Les commentaires sont fermés.