Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2017

Offrez un chat à la SDIS!

Capture SOURIS.PNG


Offrez un chat à la SDIS (Sous-Direction de l’Insertion et de la Solidarité)

L’équipe sociale de prévention des expulsions ne parvient pas à expulser ses souris !

Depuis des mois, l’ESPLEX (Equipe Sociale de Prétention des Expulsions) est envahie par les souris ! La DASES en a été informée.

Le service de dératisation du SPSE (Service Parisien de Santé Environnementale), le DFAS (Département de la Faune et d’Actions de Salubrité), est passé déposer des produits contre ces rongeurs.

De nombreuses  souris sont mortes et leurs corps sont en décomposition un peu partout dans le service … d’où se dégage une odeur nauséabonde

L’ESPLEX a demandé un nouveau passage du DFAS. Les agents du DFAS ont refusé de ramasser les cadavres (alors qu’ils sont équipés pour) en expliquant que cette tâche ragoutante revenait aux agents du service.

De plus, les agents de l’ESPLEX, et ceux du DFAS ont identifié un panneau derrière lequel se cacheraient de nombreuses souris mortes … Mais les agents du DFAS ont informé la direction qu’il fallait faire intervenir la SLA (Sections Locales d’Architecture) pour démonter le panneau avant qu’ils interviennent éventuellement pour les recueillir !

Enfin, le DFAS a répertorié de nombreux trous et espaces réduits par lesquels les souris peuvent entrer et sortir du service : il a été conseillé au responsable de site, cadre socio-éducatif, de se procurer le matériel nécessaire pour faire les bouches trous !

Les agents ont rempli de nombreux bons d’hygiène et de sécurité !

La SLA et le DFAS ne cessent de se renvoyer les responsabilités : à quand une vraie action ?

Tout cela est honteux  et la CFDT dénonce ce dénigrement des agents à travers une méprise totale de leurs conditions d’hygiène et de sécurité !

Sans titre.jpg

Télécharger le document

Les commentaires sont fermés.