Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2015

Surveillance des musées

salle.jpg

La mobilisation des personnels de la surveillance des musées a contraint la Direction à renoncer à l’externalisation des postes de travail Vigipirate

 

 

 

La direction de Paris Musées propose

  • pour Vigipirate :

1.     le développement du niveau de qualification des personnels titulaires par des formations adaptées.

2.     le renforcement des moyens techniques existants (détecteurs de métaux et portique).

  • le redéploiement des personnels des PC de nuit de Cognacq-Jay, Bourdelle, Cernuschi et Vie Romantique

 

Pour la CFDT la décision relative à Vigipirate est une bonne nouvelle. Elle attire l’attention de l’administration sur le fait que ces postes sont des postes difficiles par conséquent les agents exerçant la fonction Vigipirate doivent bénéficier de pauses plus longues. Concernant les agents en salle, il est import de diversifier les taches de ces agents afin d’éviter la monotonie.

La CFDT s’interroge sur la mise en place des formations sûreté sachant que c’est une première.

Concernant la pause méridienne, elle indique que la durée d’1h15 bafoue l’accord cadre RTT qui tient compte de l’éloignement des restaurants administratifs.

Pour la CFDT les agents doivent bénéficier de tickets restaurant afin de palier au fait que les cantines ne sont pas ouvertes le soir et le week-end alors que certains agents travaillent durant ces périodes.

Enfin la CFDT indique que la revalorisation de 200 € nette par an proposée par l’administration de Paris Musées pour les encadrants et les PC de jours est ridiculement insuffisante.

Les commentaires sont fermés.