Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2015

Une action sociale de moins en moins sociale

action sociale.jpg

Pour la CFDT l’absence d’initiatives novatrices en matière d’action sociale est un symptôme de votre manque d’ambition de l’exécutif parisien pour les personnels de la Ville et du Département de Paris.


La CFDT réclame depuis de nombreuses années, la mise en place d’un contrat collectif pour la prévoyance et la complémentaire santé pour tous nos employeurs publics. Nous nous sommes appuyés sur l’excellent travail de nos camarades d’Interco 92 pour présenter des propositions très constructives à l’exécutif municipal. À ce jour, nos revendications restent veines, puisque malgré notre insistance à voir ce dossier mis à l’ordre du jour de l’agenda social, force est de constater que ça ne représente pas pour l’exécutif parisien une priorité.

 La CFDT demande vainement la modernisation des prestations d’action sociale, aujourd’hui seul 10% des ayants droits utilisent les prestations vacances, et 30% seulement les loisirs. Force est de constater qu’aujourd’hui l’AGOSPAP n’a pas su s’adapter à notre temps, tant par la diversité de ses offres que par son mode d’organisation. C’est pourquoi la CFDT propose une refonte totale du mode d’organisation et de fonctionnement de l’AGOSPAP, avec notamment l’attribution de chèques vacances, de chèques culture, chèques loisirs, et chèques sport….)

Seul point positif pour la CFDT le rapatriement à la DRH des prestations sociales, sur ce point nous demandons que le calendrier soit resserré.

 logo-old.jpgNous avons gardé le meilleur pour la faim, la restauration collective à travers l’ASPP, aujourd’hui à peine plus de 6000 repas sont servis dans les restaurants de l’ASPP et les restaurants conventionné, l’hémorragie de la fréquentation n’en finit pas, dans ce domaine aussi il faut prendre des décisions pour l’avenir puisque seul 10% des agents fréquentent l’ASPP.

 Pour la CFDT chacun doit pouvoir choisir son mode de restauration c’est pourquoi une nouvelle fois nous demandons l’attribution des chèques déjeuners.

Les commentaires sont fermés.