Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2015

LES BANNIS DE LA CATÉGORIE B SACRIFIÉS SUR L’AUTEL DES OUBLIÉS.

Dans les trois fonctions publiques État, Territoriale, Hospitalière les techniciens informatique de proximité et de support, sont des agents de catégorie B.

iptables-banip-banner.jpg

Sauf que la Mairie de Paris a décidé de faire de la discrimination parmi les agents exerçant des fonctions informatiques, en écartant arbitrairement de nombreux agents de catégorie C de l’accès à la catégorie B.


La Mairie de Paris s’obstine en dépit du bon sens à vouloir maintenir des techniciens support en catégorie C, alors qu’ils remplissent toutes les conditions pour accéder à la catégorie B, reniant ainsi un des axes majeurs de la création de la spécialité informatique dans le corps des techniciens supérieurs d’administrations parisiennes.

Pourquoi l’administration a-t-elle écartée arbitrairement de la catégorie B plusieurs dizaines d’agents exerçant des fonctions informatiques, à compétences et fonctions égales avec leurs collègues nommés en catégorie B ?

 Assistance Informatique Hard ou Soft Discount ???

Une discrimination inexplicable à la lecture de la délibération DRH 14 2012.

Les techniciens supérieurs d'administrations parisiennes spécialité Informatique peuvent intervenir au titre de la maîtrise d'ouvrage ou de la maîtrise d'œuvre. Il sont notamment chargés de recueillir et formaliser les besoins, d'aider les utilisateurs à rédiger un cahier des charges, de développer, de paramétrer et d'assurer les recettes fonctionnelles ou techniques permettant de réceptionner, dans le cadre des systèmes d'information de la Ville de Paris, des applications nouvelles ou des évolutions souhaitées pour les solutions logicielles en cours d'utilisation. Ils peuvent être chargés d'intégrer dans l'environnement de production ces solutions logicielles et contribuer au bon déroulement de leur exploitation. Ils peuvent administrer et exploiter des bases de données. Ils peuvent également assurer l'installation et le maintien en condition opérationnelle, à un niveau optimum de fonctionnement, de sécurité et de disponibilité des équipements de systèmes informatiques, de réseau.

La CFDT demande que les agents écartés soient rétablis dans leur droit, et qu’il soit mis un terme à ce défaut de reconnaissance humaine et d’attention aux tâches accomplies. Il faut savoir que tous les agents actuellement bannis de l’accès à la catégorie B disposent des mêmes compétences du même niveau d’expertise et exercent les mêmes fonctions, que leurs collègues techniciens supérieurs.

Si vous exercez aujourd’hui des fonctions « informatiques » qui correspondent aux missions détaillées dans la spécialité ci-dessus, contactez-nous par mail spp.cfdt@paris.fr ou par téléphone au 01 49 96 68 10 afin que nous fassions reconnaître vos droits d’accès à la catégorie B.

 

Les commentaires sont fermés.