Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2013

Alerte orange EJE

La Cfdt agit au quotidien pour la reconnaissance salariale et la considération du travail des EJE…

eje.jpg


Lorsque l'on évoque le métier d'éducateur de jeunes enfants (EJE), on oublie la dimension de travail social. Il s'agit pourtant du cœur de métier de ces spécialistes de la petite enfance. Par le jeu et les activités d'éveil, l'EJE permet aux tout-petits de s'épanouir et de se familiariser à la vie en société.


La Cfdt a interpellé Monsieur Christophe Najdovski, adjoint au Maire de Paris chargé de la petite enfance sur la situation des EJE.

La Cfdt revendique une reconnaissance à hauteur du diplôme par :

  1. La réévaluation du régime indemnitaire au niveau de celui des assistants sociaux éducatifs.
  2. Une fiche de poste intégrant l'identité professionnelle de travailleur social ;
  3. La participation à un travail de réseau indispensable ;
  4. La mise en place obligatoire d'un détachement hebdomadaire ;
  5. Plus de faciliter pour accéder à un poste d'encadrant ;
  6. Plus de bourses d'études pour accéder au CAFERUIS ;
  7. La possibilité d'accéder aux postes de formateurs de la Ville de Paris (éveil du tout petit….) ;
  8. Une vraie place d'EJE au sein de l'équipe refusant d'être 'bouche-trou'.

Ces revendications portées par la Cfdt depuis de nombreuses années concernent tous(tes) les EJE, en crèche collective, en crèche familiale, en halte-garderie, en halte-crèche, en jardin d'enfants, en jardin d'enfants Paris Habitat, ainsi que les RAM…

Lors de cette entrevue, la Cfdt a noté la présence de la DRH qui semblait à l'écoute de ces revendications.

La Cfdt vous tiendra informés aux mieux de l'avancée de ces revendications.

télécharger le tract:

Les commentaires sont fermés.