Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2013

DVD- DU une ambiance bien morose, Un avenir à repenser

Nouvelles technologies :

La Cfdt dénonce, à nouveau, l’accumulation des logiciels professionnels (ALIZEE, WEBSIMA, GO, FMCR, bientôt ELIZE,…) sur l’ensemble des directions de la Ville qui se révèlent en pratique difficilement utilisables. Ces applications n’ont fait que complexifier les tâches et ont alourdi la charge de travail. En même temps les Subdivisions Projet ou Travaux en STV se retrouvent avec de nouvelle tâche administrative : les DT-DICT au détriment de leur cœur de métier…

t8.jpg


Ces difficultés liées à l’utilisation des moyens informatiques  peuvent porter atteinte à la santé du personnel et une perte d’efficacité pouvant aller jusqu’au burn out. Les seniors sont plus particulièrement touchés, ils doivent s’adapter à un nouveau mode de travail et de rentabilité qui ne leur correspond pas et se retrouvent parfois en porte à faux vis-à-vis de leurs collègues ou de leur hiérarchie.  Comment alors gérer la pression tout en se préservant ?

La Cfdt pointe la pénurie régulière de fournitures de consommables (papiers, cartouches d’encre) et de matériels, notamment pour les subdivisions projet  en STV. Entre autre exemple,  il a fallu 6 mois d’attente pour un poste DAO …La maintenance informatique n’est plus assurée hors garantie. Les agents sont ainsi obligés de se débrouiller, d’imprimer à des étages inférieurs, de mettre en place tournante de poste… Aussi, la réforme de la MIT à la DVD est lancée mais pas dans les services locaux : les relais techniques effectuent  en priorité leur travail et le dépannage informatique reste secondaire et  relationnel.

Immeuble T8 (121 avenue de France):

La Cfdt  s’interroge sur le devenir de certains agents du BMG dont les missions seront reprises par la future agence de gestion du site. Quant au service de reprographie, il souhaite obtenir des informations sur son devenir que ce soit au niveau des agents ou des missions. 

Dans ce bel édifice design acheté par la ville sur plans et sans qu’aucune étude préalable des besoins n’ait été réalisée, les cadres de « subdivisions » et leurs subordonnés se retrouveront confinés dans des espaces ouverts  de 7 à 8 personnes environ et soumis au bruit de leurs propres activités, pourtant les open-spaces sont très peu plébiscités par l’ensemble du personnel (manque de concentration, caractère bruyant et manque d’intimité).

Si la fermeture des fenêtres semble en accord avec le plan climat, cela ne sera acceptable par les personnels que  si les installations de traitement et de renouvellement d’air fonctionnent correctement et qu’il existe un service de maintenance compétent et réactif pour ne pas subir les effets néfastes des risques liés aux ambiances thermiques (canicule ou grand froid) ou microbiologiques. L’expérience de la gestion des bâtiments existant ne nous pousse pas à l’optimisme, au vu des restrictions en termes de personnel, de budget  et du manque de réactivité et de moyens qui en résulte. 

De plus nombreuses interrogations demeurent sur le sous dimensionnement du futur restaurant collectif géré par l’ASPP.

Contrat Uniques d’insertion et emplois d’avenir :

La Cfdt s’inquiète des conditions d’emploi des Contrats Uniques d’Insertion utilisés de plus en plus pour pallier les manques d’effectifs et réalisant des tâches pérennes,  parfois sans grande formation préalable à la prise de poste, normalement dévolues à des personnels titulaires.

L’arrivée prochaine d’emplois d’avenir, constituent en théorie une réponse aux difficultés particulières rencontrées par les jeunes peu ou pas qualifiés. Ils ont pour objectif de proposer des solutions d'emploi et d'ouvrir l'accès à une qualification pour favoriser l'insertion professionnelle, et ne peuvent pas être un effet d’aubaine pour la DVD et la DU et devenir une variable d’ajustement à la politique dévastatrice de redéploiement engagée depuis quelques années déjà.

lire le tract

Les commentaires sont fermés.