Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2012

Mise en œuvre de l’avancement d’échelon au temps minimum

Depuis plusieurs mois la Cfdt met en avant une revendications majeure pour les carrières des agents le temps minimum passé dans l'échelon.

faguo-oak-orange.jpg

La Mairie de Paris semble enfin prendre en compte nos propositions d’amélioration du pouvoir d’achat, puisqu’à la demande de l’exécutif la direction des Ressources humaines examine la faisabilité de l’application de l’avancement d’échelon au temps minimum.


Cette revendication de la Cfdt, permettra aux fonctionnaires parisiens d’avoir accès à une carrière plus rapide, plus rémunératrice et plus attractive.

Définition de l’avancement d’échelon :

L'avancement d'échelon correspond à une évolution dans le même grade, avec une augmentation de traitement indiciaire, et n'a aucune incidence sur les fonctions exercées.

En principe, l’avancement d’échelon au temps minimum s’appliquera systématiquement sauf proposition contraire de la hiérarchie ou décision de l’autorité territoriale ( mais sur quelle base ??). Le temps intermédiaire devrait être supprimé au profit du temps maximum d’avancement.

Ex : un adjoint technique de 2ème CL échelon 8 pourra avancer au temps minimum à l’échelon 9 au bout de 3 ans .Actuellement, si la décision est prise de le faire avancer au temps minimum, il avancera au temps mimimum, c'est-à-dire 3 ans au lieu de 4 ans. Au temps intermédiaire, il aurait perdu 6 mois au temps maximum il aurait perdu 12 mois !

 La Cfdt demande, pour tous les agents, le temps minimum passé dans l’échelon.

télécharger le tract avancement minimum.pdf

Les commentaires sont fermés.